Coup de phare sur... Dédé Mayou -PI n°11

Mis à jour : 27 juin 2019


Dédé, Pêcheur poète André Goglia est à Porquerolles ce que Brassens est à Sète ou Piaf à Paris, la voix qui chante nos souvenirs, l'amour de notre pays. Auteur, compositeur, interprète, il a déjà enregistré quatre albums sous son surnom, Dédé Mayou (dérivé de Marius, le prénom de son père). Des chansons à texte – de vraies poésies – accompagnées de sa guitare. Pour ses 80 ans, fêtés en janvier, ses amis lui ont écrit et chanté un bel hommage (voir ci-contre).

"Chanson pour le Goglia" (extrait) Sur l'air de L'Auvergnat de Brassens Paroles de Gérard Grimaud et Jean Ridolfi … Elle est à toi, cette chanson

Toi qui nous traites tous de gros cons, Mais qui tous les copains as aidé Et ce sans arrière-pensée. Toi qu'on a tant applaudi Quand depuis bientôt près de 60 ans Avec ta guitare tu nous as enchantés Sur les airs de Brassens, Brel ou Ferré, Ce n'était pas de tristes rengaines, Mais des chansons comme on les aime Qui parlent aux cœurs, aux tripes et aux corps

Et dans nos têtes elles tournent encore. Elle est à toi cette ritournelle A toi Dédé, l'éternel rebelle Qui souvent voulait tout faire péter Y compris les pétards mouillés, Toi qui pendant de longues années As plongé en mer méditerranée

Pour débusquer au fond de leur trou Langoustes, rascasses, chapons et autres mérous. Tu n'étais rien qu'un fils de Ponza Comme évidemment tous les Goglia Et de notre île un jour tu partiras, Mais pas avant 100 ans, espèce de fada !

Le Port assassiné (extrait) Rêvéréel 4, Dédé Mayou

Je vous parle d'un port

Aujourd'hui disparu Je vous parle d'un port Que vous avez connu. Je vous parle d'un port Que l'on a démoli Sans aucun but précis

Sans aucun préavis. …

Je vous parle d'un port

Qui me blesse le cœur

J'y accostais souvent Lorsque j'étais pêcheur.

Je vous parle d'un port

Comme dans les romans Avec une plagette Remplie de sable blanc.

Le mal jugé (extrait) Rêvéréel 4, Dédé Mayou

Lorsque j'écrivais des poèmes

Je les composais pour moi-même

Uniquement Et si l'un d'eux n'était pas bon

Je me faisais guère de mouron

Auparavant. Mais aujourd'hui que mes écrits Ont débarqué chez des amis Et d'autres gens Pas question de faire une erreur Il faut que je reste à la hauteur C'est pas marrant. …. Et celui-là qui dit "j'espère

Dans les revues hebdomadaires Voir ta photo"

Pour bien se foutre de ma gueule

Mais moi j'm'en fous

j'suis pas bégueule C'est rigolo...